Le théâtre La Lucarne propose à Bordeaux des spectacles diversifiés d'auteurs contemporains, classiques ou bordelais. Un atelier de formation est également proposé.

Bienvenue au Théâtre La Lucarne
Prochainement à l'affiche
Vendredi 11 octobre
Samedi 12 octobre
Atelier découverte libre d'entrée
Lundi 30 septembre à 19h30
Lundi 30 septembre à 19h30
Le théâtre La Lucarne propose un atelier théâtre « Corps Voix Espace » Initiation et Perfectionnement.

Un atelier découverte libre d'entrée à tous se tiendra le lundi 23 septembre à 19h30.
La cantatrice chauve
du 2 au 5 octobre
Mercredi 2 octobre à 20h
Jeudi 3 octobre à 20h
Vendredi 4 octobre à 20h
Samedi 5 octobre à 19h
  • En complétant ce formulaire
  • La cantatrice chauve
    Ionesco à travers sa pièce essaye de faire prendre conscience à ses contemporains de vérités essentielles à travers divers clichés. L'absurde est le cœur de la pièce, puisqu'il n'y a ni logique, ni intrigue. Le monde de l'étrange, du bizarre, de l'inexplicable est roi dans son théâtre.

    La réservation est fortement conseillée.
    Le Tartuffe
    du 11 au 12 octobre
    Vendredi 11 octobre à 20h
    Samedi 12 octobre à 19h
  • En complétant ce formulaire
  • Le Tartuffe
    Orgon a recueilli chez lui Tartuffe, un « gueux » faisant profession d'une austère piété. La famille d'Orgon se divise au sujet de cet hôte encombrant. Orgon prétend pourtant donner en mariage à Tartuffe sa fille Mariane. Pour empêcher cette union, Elmire a un entretien avec Le Tartuffe, mais c'est à elle que le faux dévot se met à faire la cour.

    Pensez à bien réserver.
    Loin d'Hagondange
    du 17 au 19 octobre
    Jeudi 17 octobre à 20h
    Vendredi 18 octobre à 20h
    Samedi 19 octobre à 19h
  • En complétant ce formulaire
  • Loin d'Hagondange
    La pièce raconte en quatorze tableaux‚ des éclats de vie d'un couple d'ouvriers d'Hagondange‚ Georges et Marie‚ dont la vie ne fut rythmée que par le travail aux aciéries‚ et qui‚ rendus à la « vacance » à l'aube de leur vieillesse‚ ne savent pas comment entreprendre cette soudaine « liberté »‚ se laissent insidieusement envahir par le sentiment de leur inutilité et de ce temps vertigineux à combler.

    N'oubliez pas de réserver.