L'odyssée, dernier détour de Romain Le Roux d'après Homère
du 04/06/2020 au 05/06/2020
Jeudi 4 juin à 20h
Vendredi 5 juin à 19h
  • En complétant ce formulaire
  • L'odyssée, dernier détour
    Création originale par la Compagnie La Quatrième Caravelle
    Mise en scène par Djemel Ait Taleb
    Interprété par Gaëlle Cesbron, Isabelle Floirac, Chloé Jauset, Paul Perez et Lilian Séguier
    Quels sont les points communs entre Stephanos Kokolakis, marin pêcheur grec qui traverse tant bien que mal les conséquences de la crise de la dette, et Ulysse, le légendaire héros d'Homère ? Aucun, à première vue. Et pourtant, tous deux affrontent des tempêtes, tous deux sont confrontés au drame de la perte, tous deux sont animés du même désir : retrouver leur monde, se retrouver.
    La pièce
    De l'imaginaire au réel, entre monstres et manifestations, d'une exploration intérieure à une traversée maritime, L'Odyssée - dernier détour invite le spectateur, via Homère, à naviguer aux côtés d'un homme : Stephanos Kokolakis, marin pêcheur grec.

    Pourquoi raconter L'Odyssée ?
    Parce que tout le théâtre s'y trouve. Ulysse est le personnage de l'immanence, de « l'ici et du maintenant ». Il est conscient d'être le jouet des Dieux, d'une réalité qui le dépasse mais ne se résigne pas : il s'agit de vivre. Son épopée nous transporte, on envie parfois son héroïsme, on partage ses lâchetés. Malgré ses exploits il reste toujours à dimension humaine et nous semble proche : un frère imaginaire, un lointain cousin.
    Il n'est pas étonnant que Shakespeare, Giraudoux, Joyce et bien d'autres encore se soient inspirés des aventures d'Ulysse.

    Pourquoi raconter le quotidien des Grecs ?
    Depuis le commencement de la crise, la problématique est la même : il s'agit de vivre. Nous avons affaire ici à des héros du quotidien : se loger, manger, joindre les deux bouts puis on verra bien ce que l'avenir nous réserve. Les combats quotidiens peuvent sembler bien pâles face aux exploits d'Ulysse, mais les Dieux de l'économie ne sont-ils pas aussi puissants que Poséidon ?
    Les deux histoires se répondent, se télescopent et s'imbriquent. Nous prenons le parti d'en faire une seule et même épopée mêlant poésie et humour.
    Dates
     Jeudi 4 juin à 20h
     Vendredi 5 juin à 19h