Marcassol, après un an de mariage, est lassé par sa femme, Clarisse, qui a changé. D'une femme « originale, capricieuse, fantasque », elle s'est transformé en « mouton, un pot-au-feu ! ». A l'époque, elle avait accepté le mariage à une condition : « Vous ne m'êtes pas antipathique, mais vous n'avez aucun rapport avec le mari que j'avais rêvé. Eh bien ! si je le rencontre jamais, nous divorcerons et je l'épouse. »

Alors, Marcassol part à la recherche du mari idéal pour sa femme. Il demande à Trémollet de l'aider. Edgar, un ami d'enfance de Clarisse, réapparaît opportunément dans la vie de cette dernière. Lagaulardière, évincé par Sonia, est également sur les rangs.

Evidemment, les choses ne se déroulent pas comme prévu par Marcassol. Dans la plus pure tradition du vaudeville, les rebondissements se succèdent et Jenny, la femme de chambre de Clarisse, y met son grain de sel.

À qui ma femme ? de Georges Feydeau
du 02/12/2021 au 18/12/2021
Jeudi 2 décembre à 20h
Vendredi 3 décembre à 20h
Samedi 4 décembre à 19h
Mercredi 8 décembre à 20h
Jeudi 9 décembre à 20h
Vendredi 10 décembre à 20h
Samedi 11 décembre à 19h
Dimanche 12 décembre à 15h30
Mercredi 15 décembre à 20h
Jeudi 16 décembre à 20h
Vendredi 17 décembre à 20h
Samedi 18 décembre à 19h
  • En complétant ce formulaire
  • À qui ma femme ?
    Création originale par L'Oeil
    Mise en scène par Eric Léger
    Interprété par Hugo Ardoin, Dominique Deviers, Annie Gimenez, Jean Labeyrie, Eric Léger, Jean-Pierre Raison, Christine Sinaï, Cathy Tome et Marie Touya
    Marcassol, après un an de mariage, est lassé par sa femme, Clarisse, qui a changé. D'une femme « originale, capricieuse, fantasque », elle s'est transformé en « mouton, un pot-au-feu ! ». A l'époque, elle avait accepté le mariage à une condition : « Vous ne m'êtes pas antipathique, mais vous n'avez aucun rapport avec le mari que j'avais rêvé. Eh bien ! si je le rencontre jamais, nous divorcerons et je l'épouse. »

    Alors, Marcassol part à la recherche du mari idéal pour sa femme. Il demande à Trémollet de l'aider. Edgar, un ami d'enfance de Clarisse, réapparaît opportunément dans la vie de cette dernière. Lagaulardière, évincé par Sonia, est également sur les rangs.

    Evidemment, les choses ne se déroulent pas comme prévu par Marcassol. Dans la plus pure tradition du vaudeville, les rebondissements se succèdent et Jenny, la femme de chambre de Clarisse, y met son grain de sel.
    L'auteur - Georges Feydeau
    Georges Feydeau connut une carrière théâtrale de près de quarante ans, contemporaine de la Troisième République.

    Sa vocation est précoce : il compose sa première pièce en 1869, à l'âge de sept ans ! À quinze, il se jure de devenir le meilleur vaudevilliste de son temps.

    Entre 1876 et 1880, il exerce ses talents d'imitateur et d'écrivain au sein d'une association d'amateurs organisant des spectacles : le Cercle des Castagnettes. Là, il affûte sa plume en s'essayant au monologue comique, un genre en vogue qui lui permet de rencontrer de jeunes comédiens (Coquelin, Galipaux...) qui interprèteront ses textes.

    Sa première pièce est représentée en 1882. Il n'a alors que vingt ans. C'est un large succès et il abandonne définitivement les études.

    Il triomphe en 1892 avec Monsieur chasse. Le quart de siècle suivant voit se succéder des titres qui seront autant de références dans le domaine du vaudeville : L'Hôtel du libre-échange, Le Dindon, La Dame de chez Maxim, La Puce à l'oreille,.... , un ensemble d'œuvres patrimoniales, traduites depuis et jouées dans le monde entier.

    En septembre 1909, après une violente dispute avec son épouse Marie-Anne Carolus-Duran, qui a pris un amant à la suite des nombreuses infidélités de son cher Georges, il quitte le domicile conjugal pour s'installe « quelques jours » dans un palace tout proche de la gare Saint-Lazare, le Grand Hôtel Terminus.

    Il en fera son domicile pour une dizaine d'années et les murs de sa chambre accueilleront des œuvres d'artistes devenus à la mode comme Van Gogh ou Utrillo bien qu'il ait vendu la majeure partie de son importante collection. Dans cet hôtel, il commence aussi à s'intéresser aux petits grooms de service qu'il fait apparaître dans ses pièces.

    Il continue à écrire, renouvelant le genre du vaudeville par une étude plus approfondie des caractères dans des comédies de mœurs en un acte, comme On purge bébé, Mais n'te promène donc pas toute nue !, Feu la Mère de Madame…, présentées il y a quelques années par le Gai saVoir théâtre dans un spectacle intitulé « Le Petit théâtre du couple ».

    Sa carrière d'auteur dramatique fait parfois oublier que Georges Feydeau fut aussi peintre et un remarquable collectionneur d'art.

    Deux ans avant sa mort en 1921, il s'intéresse au cinématographe et projette d'écrire un scénario pour Charlie Chaplin. Les conséquences d'une vie d'excès l'en empêcheront.
    Quelques images
    À qui ma femme ?
    Dates
     Jeudi 2 décembre à 20h
     Vendredi 3 décembre à 20h
     Samedi 4 décembre à 19h
     Mercredi 8 décembre à 20h
     Jeudi 9 décembre à 20h
     Vendredi 10 décembre à 20h
     Samedi 11 décembre à 19h
     Dimanche 12 décembre à 15h30
     Mercredi 15 décembre à 20h
     Jeudi 16 décembre à 20h
     Vendredi 17 décembre à 20h
     Samedi 18 décembre à 19h