« Un voyage se passe de motifs. Il ne tarde pas à prouver qu’il se suffit à lui-même. On croit qu’on va faire un voyage, mais bientôt, c’est le voyage qui vous fait, ou vous défait. » L’usage du monde de Nicolas Bouvier (1963)

Au delà du pays diabolisé et des représentations étroites que nous en avons, je me rends
compte qu’en parlant de l’Iran, c’est d’un point de vue sur le monde dont il est question.
Bien sûr, nous parlons de religions, du nucléaire, du pétrole et de tous les enjeux géopolitiques qui secouent aujourd’hui notre planète, mais c’est aussi de culture dont il est question. Un héritage invisible mais présent dans notre quotidien.

Réservations par SMS auprès de l’Agence de Géographie Affective au 06 89 64 38 19

Retour Programme de la saison 2016-2017
Le retour des rois d’Iran de Olivier Villanove
Mercredi 15 février à 20h30
Jeudi 16 février à 20h30
Vendredi 17 février à 20h30
Samedi 18 février à 20h30
Le retour des rois d’Iran
Création originale de la Compagnie l'Agence de Géographie Affective
Interprété par Olivier Villanove
« Un voyage se passe de motifs. Il ne tarde pas à prouver qu’il se suffit à lui-même. On croit qu’on va faire un voyage, mais bientôt, c’est le voyage qui vous fait, ou vous défait. » L’usage du monde de Nicolas Bouvier (1963)

Au delà du pays diabolisé et des représentations étroites que nous en avons, je me rends
compte qu’en parlant de l’Iran, c’est d’un point de vue sur le monde dont il est question.
Bien sûr, nous parlons de religions, du nucléaire, du pétrole et de tous les enjeux géopolitiques qui secouent aujourd’hui notre planète, mais c’est aussi de culture dont il est question. Un héritage invisible mais présent dans notre quotidien.

Réservations par SMS auprès de l’Agence de Géographie Affective au 06 89 64 38 19
La pièce
Comment raconter un voyage ? Comment partager un récit quotidien couché dans un carnet de bord ? Comment parler d’un pays immense à l’histoire puissante et dont l’actualité est aujourd’hui quasi quotidienne ? Comment éviter le cliché et la représentation ? Comment ne pas se faire piéger par le lien affectif ?

En ma qualité de conteur, je fais le choix de partir d’un récit, Le livre des rois. L’auteur, Ferdowsi l’a achevé en 1020 de notre ère. Il raconte l’histoire du monde et la fondation de l’empire Perse. Tous les iraniens connaissent cette oeuvre. C’est l’épopée nationale d’Iran. Sans elle, l’Iran, sa langue, sa culture aurait disparu, dit-on. Dans cette grande épopée, je trouve ma place pour raconter mon histoire, celle d’un Iran d’aujourd’hui, celle d’un étranger sur un territoire où tout lui est inconnu. Ainsi, à travers ce récit initiatique, dans la force symbolique des images et des représentations, je partage mes ressentis, émotions, expériences.
Chaque chapitre du livre des rois, monté comme une série à épisodes, donne de la place à mon journal. Il y a des échos entre la Perse antique et l’Iran actuel et je trouve de nombreuses entrées : la place de la femme, le voile, les relations amoureuses et les différentes formes de mariage, l’engagement artistique et politique, la censure, l’embargo, la guerre Iran/Irak et les stigmates
toujours présent, le culte de la mort, la poésie de Hafez, la jeunesse et la soif de liberté, le milieu underground, le monde de la nuit, les interdits, le régime islamique, la culture zoroastrienne.
On en parle
Logo La Grande Radio
Interviews Le retour des rois d’Iran
- Interview d'Olivier Villanove, de l'Agence de Géographie Affective
- Interview de Jean-Pierre Terracol, directeur artistique du théâtre La Lucarne
CalendrierDates
PartagePartager